Douleur chronique

 La douleur: l’apaiser, apprendre à la gérer ou la faire disparaître.


A l’origine d’un accident, d’une maladie, d’une lésion, d’une opération, la douleur non gérée peut devenir extrêmement pénible et invalidante en se chronicisant. Outre la douleur elle-même, elle s’accompagne d’insomnie, d’anxiété et de dépression, de perte de confiance en soi, en son corps, en ses capacités à aller bien…

La prise en charge de la douleur, le plus souvent médicamenteuse, a de plus des effets secondaires non négligeables sur la santé.

La douleur est un phénomène très complexe. Elle est un message du corps, un signal, une protection, dans sa phase aigüe. Dans sa phase chronique, elle peut devenir automatique, envahissante et permanente. Le réflexe naturel est en effet de chercher à fuir la douleur, à ne pas reconnaitre la partie de soi qui en est la source. Et ce réflexe a pour conséquence une augmentation des symptômes douloureux, et le développement du fameux cycle vicieux de la douleur quand elle devient chronique.

L’hypnose ericksonienne est un outil extraordinaire pour traiter la douleur dans la mesure où elle rétablit une communication de soi à soi efficace. Nous traiterons ce qu’il peut rester de mémoire du traumatisme à l’origine de l’apparition de la douleur, la part de message non entendu, les effets secondaires (anxiété, dépression, etc.) et la sensation elle même.

En quelques séances, l’effet est le plus souvent rapide et spectaculaire.


L’intérêt de l’hypnose pour la douleur chronique:

1. Un apaisement important voire une disparition de la douleur et des problèmes associés (dépression, insomnie, perte de confiance en soi…).

2. Le désengagement progressif et en douceur de la prise en charge médicamenteuse et de ses effets secondaires.

3. Une approche complète, qui traite des dimensions émotionnelles, psychologiques, physiques et rétablit une relation à soi équilibrée.